Rechercher

CP Mag N°51




Edito :


Ne parlons plus du virus et de ses conséquences. Ce n’est pas notre rôle…et pourtant ! Nous recevons des courriers de résiliation d‘abonnements de la part de descendants qui joignent, simplement, pour se justifier, une copie de l’acte de décès. Résilier dans le fond « oui ! », mais la forme est assez macabre. Recevoir un acte de décès dans son courrier est une réalité dure à accepter. Un lecteur qui fait le dernier voyage vers le paradis éternel de la carte postale c’est une collection orpheline. Une collection qui a été constituée avec amour et passion. Une collection qui est le reflet de la sensibilité de celui qui l’a constituée. Nous n’avons aucune influence sur le destin des collections orphelines... La plus belle destination de ces familles c’est que ses membres ne soient pas dispersés. Mais dans le Grand Livre de la Vie dont se dévoile minute par minute ce qui est déjà écrit, la volonté est à différencier de ce que l’on ne maîtrise pas. Je vous laisse méditer sur la plus belle des destinations. Pour la situation sanitaire soyons conscients de la fragilité de chacun, de se protéger avec les gestes élémentaires de distanciation, de se laver les mains régulièrement et de porter le masque (un peu plus bas que celui que porte Zorro) qui peut éviter de postillonner pour protéger son entourage. Que dire de plus ? Comme énoncé plus haut ce n’est pas notre rôle. Sachez juste qu’un collectionneur est revenu de l’île française de Saint Martin et nous fait part de ses 10 jours de vacances. Pas de confinement, tous les restaurants et hôtels sont ouverts et personne ne porte de masque sauf les serveurs dans les restaurants. Nous sommes bien en France et pas ailleurs ! Ne polémiquons pas, cela ne sert à rien.

Internet est le grand gagnant de cette crise sanitaire. Les échanges ne font que se multiplier en l’absence de manifestations et autres bourses ou salons. Belle découverte de ce nouveau numéro pour… servir la carte postale !


Marc Ledogar

Posts récents

Voir tout