Joël DUCORROY

Collection des Cent
du XXIe Siècle
Série N°2
 

Né à Montreuil-sous-Bois en 1955, c’est un artiste plasticien qui travaille avec les mots et utilise la plaque minéralogique comme support. On va lui attribuer la paternité du

mot « plaquetitien ».

C’est en 1980 que Joël Ducorroy rencontre Serge Gainsbourg avec lequel il échange quelques paroles facétieuses du genre « Et cetera, c’est adéquat », qu’il fait inscrire ou plutôt emboutir sur une plaque minéralogique. Il fera sien ce support qui sera son inimitable marque de fabrique. Cet art conceptuel trouve ses origines dans le mouvement Fluxus, l’art Pop et le nouveau réalisme. C’est sans aucune limite que l’artiste visite les tiroirs du monde entier.

Il les ouvre un à un pour en extraire une finalité qui sera traduite en quelques mots et pour plaquer à l’infini ce qui est possible. L’artiste cherche également la beauté de la complication en donnant du volume par la combinaison de différentes plaques et l’association de matériaux complémentaires.

Jouer avec les mots est un art sérieux qui nécessite une exécution minutieuse. Ses plaques colorées sont fabriquées avec le souci de la perfection. Nul doute qu’un jour les vraies plaques minéralogiques vont disparaître avec l’automobile et que l’art minéralogique de Joël Duccoroy sera éternel...