Claude VIALLAT

Collection des Cent
du XXIe Siècle
Série N°2
 

En 1936, né à Nîmes où il vit et travaille, il est dans les années 70 l'un des principaux fondateurs du mouvement artistique « Supports/Surfaces ». Ses premières oeuvres des années 60 sont des répétitions d’empreintes de peinture sur des toiles sans châssis.
La répétition des formes suit une certaine logique géométrique où la couleur devient le point central où s’opèrent les nuances. Le mouvement “Supports/Surfaces” va accentuer son expression.

Il s’agit clairement de remettre en question l’utilisation des matériaux traditionnels dans l’art. L’objet de la peinture est la peinture elle-même, sans aucune référence extérieure, dont les limites sont fixées par le support lui-même. Il n'y a aucune représentation figurative et l’artiste passe au second plan. La forme la plus connue et reconnue comme la signature de cet artiste est celle d’une sorte d’osselet.
Ce motif répété au pochoir sur divers supports laisse ouverte la question sur le sens du geste créatif et le statut “d’oeuvre d’art “. Sous une certaine abstraction colorée et répétée se trouve complète qui ne cesse de s’étoffer. Elle met en lumière et fixe les questions intemporelles dont la liste s’allonge.